Master Professionnel Métiers du Livre et de l'édition

Underground Railroad, Colson Whitehead

 

 

 

À l’heure où les tensions raciales refont surface aux États-Unis, le roman du New-Yorkais Colson Whitehead ne pouvait pas passer inaperçu. Publié en 2016 outre-Atlantique, Underground Railroad reçoit le National Book Award la même année puis le Prix Pulitzer en 2017. En France, il fait partie des incontournables de la rentrée littéraire…

 

Colson Whitehead situe son récit avant la guerre de Sécession. Il nous conte l’histoire de Cora, jeune esclave au sein d’une plantation de coton dirigée par le cruel Terrence Randall, en Géorgie. Lorsque Caesar lui propose de fuir vers le Nord à ses côtés, Cora décide de suivre l’exemple de sa mère Mabel, qui l’a abandonnée à son sort des années plus tôt dans l’espoir de recouvrer sa liberté. Traquée par Ridgeway, impitoyable chasseur d’esclaves que son maître a engagé pour la retrouver, la jeune fille n’aura de cesse de fuir par les voies ferrées souterraines que les hommes du réseau clandestin et abolitionniste de l’Underground Railroad ont construites. Mais où qu’elle aille – en Caroline du Sud et du Nord, dans le Tennessee ou encore dans l’Indiana – Cora doit faire face à la haine et à la violence sans bornes des Blancs, qui considèrent les esclaves comme leur propriété.

 

Dans son roman, Colson Whitehead donne vie à un mythe de l’enfance ; car si pour beaucoup de jeunes Américains, l’Underground Railroad évoque l’idée d’un train souterrain, il s’agit en réalité d’un réseau de routes clandestines qui a permis à des milliers d’esclaves d’accéder à la liberté en gagnant le Nord des États-Unis. En mêlant le rêve à l’horreur de l’histoire, l’auteur interroge les origines du racisme à une époque où ce mal profond est loin de s’être apaisé...

 

Le club de lecture du Bookshop (Montpellier) se réunira autour d’Underground Railroad le samedi 28 octobre à 14h.

 

 

Laura Molina, Master professionnel Métiers du livre et de l'édition

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Vie Culturelle Projet reportage culturel Articles 2017/2018 Underground Railroad, Colson Whitehead