Master Professionnel Métiers du Livre et de l'édition

Erreur
  • JFolder::folder : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : templates/ja_rave.v2.5.4/themes

Exposition : L'oeil de Rodin

 

 

 

Exposition : L'oeil de Rodin

 

Le Musée des Moulages de l’université Paul-Valéry Montpellier 3, en collaboration avec le Musée Rodin, à Paris, propose, dans le cadre du Centenaire Auguste Rodin, une exposition particulièrement réussie. Elle est le fruit de la collaboration entre Bénédicte Garnier, en sa qualité de responsable scientifique de la collection Rodin, et Rosa Plana-Mallart, professeure d’Archéologie à l’université Paul-Valéry, directrice et conservatrice du Musée des Moulages.

Cet événement est une bonne occasion de découvrir — ou redécouvrir —  ce musée universitaire, exposant notamment de manière permanente la collection de Didelot de Valence, curé de la seconde moitié du XIXe siècle et commanditaire de cent cinquante moulages d’œuvres issues de la période médiévale. Le Musée des Moulages permet aussi la découverte de chef-d’œuvres de l’Antiquité. Ce sont des sculptures pour la plupart conservées en Italie. De ce fait, les moulages présentés au public, à Montpellier, sont une opportunité de se familiariser en détail avec des œuvres essentielles dans l’histoire de l'art. La collection présentée est particulièrement riche: une seule visite ne peut pas suffire pour s'imprégner de la totalité de la collection permanente présentée.

Depuis le 27 septembre 2017, l'exposition temporaire L’œil de Rodin offre une nouvelle approche  des moulages, dont une vingtaine appartiennent à la collection personnelle du sculpteur. Elle met en relation la collection permanente et des extraits d'analyse des œuvres originales par Auguste Rodin lui-même. Ainsi, l'artiste devient une sorte de médiateur culturel par le biais de ses citations, soigneusement consignées dans le livret. La numérotation des œuvres, avec un système de renvoi au fascicule, permet au visiteur une parfaite autonomie. Sa présentation graphique le rend, qui plus est, agréable à consulter. De ce fait, l'objectif pédagogique du musée universitaire est rempli, sans trahir sa mission scientifique. Par conséquent, l'exposition peut aussi bien s'adresser à un public d'amateurs d'art qu'à des néophytes. Les panneaux ou points sur l’histoire de l'art qui ponctuent l'exposition attisent la curiosité et donnent une véritable dynamique d'érudition. Pourtant, la visite est plus proche de la balade contemplative que de la visite scolaire.

En effet, Rodin semble offrir son regard d'initié au visiteur, qui tente à son tour de déceler les lignes de force, les formes et les axes des moulages. La perte de la notion du temps est totale, au fur et à mesure que l'on se prête au jeu. Le sculpteur communique son goût pour l'art antique. C'est donc à juste titre que le livret annonce une « leçon de l'antique ».

Le point d'orgue de l'exposition est sans doute ce qui suscite le plus d'enthousiasme : la présentation de huit statues en bronze d'Auguste Rodin. C'est une occasion exceptionnelle de voir de ses propres yeux le travail de l'artiste. Cela confirme une belle collaboration entre le Musée Rodin et le Musée des Moulages. Le cadre intimiste d'un musée universitaire permet de voir de près les œuvres, sans être gêné par une affluence de visiteurs. L'ambiance reste détendue et propice à la découverte.

 

L'exposition L’œil de Rodin accueille le public jusqu'au 27 janvier 2018.

 

Anna Ruscelli, Master 1 Métiers du livre et de l'édition