Master Professionnel Métiers du Livre et de l'édition

Le temps des « Rencontres » : Amélie Nothomb

     Montpellier continue sa rentrée littéraire à l'occasion des « Rencontres » organisées par la librairie Sauramps. Jusqu'au 7 décembre, les auteurs quittent le grand Paris ou leur atelier de province pour venir à la rencontre des lecteurs montpelliérains.

     Souvenez-vous, on l'a ratée le 13 octobre en raison des fortes pluies, on ne l'a pas oubliée pour autant. L'écrivain belge Amélie Nothomb est revenue nous voir ce jeudi 10 novembre dans le sud de la France sous un temps plus clément – et plus froid – pour signer son dernier livre, Riquet à la Houppe,publié chez Albin Michel.

     Dans une réécriture du conte de Perrault, l’auteure nous livre un roman d'amour autant qu'une réflexion sur l'importance de l'apparence physique dans notre monde moderne, où le culte du corps « parfait » fait plus de ravages que jamais. Les histoires parallèles de l'affreux Déodat et de la belle Trémière nous entraînent sur les sentiers des émotions vraies grâce au style si simple et si naturel d'Amélie Nothomb, qui nous donne à voir à travers sa spontanéité, une image du monde plus personnelle et plus fraîche que jamais.

     L'avez-vous déjà rencontrée ? Probablement pas, vous vous en souviendriez. La « sorcière » de la littérature se rencontre toujours avec un chapeau noir qui lui vaut auprès de ses lecteurs le surnom de « la femme au chapeau ». Pas de surnom se rapportant à la coupe de champagne trônant sur la table, qui, si j'ai bien compris, fait également partie de la panoplie d'Amélie Nothomb pour partir à la rencontre de ses fans.

     Lorsque l’excentricité de sa tenue interpelle au premier abord, c'est pour mieux contraster avec l'extrême gentillesse d'une femme très proche de son lectorat. Jamais l'expression d'une « rencontre » n'a été aussi pertinente. Amélie Nothomb aime à poser des questions et y répondre en retour, pour comprendre la personnalité, parfois en profondeur, de ses admirateurs. La discussion toujours personnelle tourne autour des livres, de la famille, à la faveur d'un cadeau offert par un lecteur enthousiaste. Un temps précieux que l'écrivain offre avec plaisir pour une conversation allant souvent  jusqu'à plus d'une dizaine de minutes. Si la queue est longue, elle prend son temps pour profiter au maximum de l'occasion d'une émotion réciproque. Et quelle émotion ! Amélie Nothomb répète qu'elle est touchée par l'accueil de son public, et se laisse resservir une coupe entre deux dédicaces de Riquet à la Houppe, ou de votre livre préféré.

     La rencontre se termine malheureusement trop tôt, et il fait déjà nuit. Il faudra probablement attendre pour venir discuter avec l'auteure de Stupeur et Tremblements mais rassurez-vous, elle reviendra sûrement l'année prochaine pour la sortie d'un nouveau livre qui, espérons-le, sera toujours aussi magique que le précédent. 

 

 Yohan Poilbarbe

Vous êtes ici : Accueil Vie Culturelle Projet reportage culturel Articles 2016/2017 Le temps des « Rencontres » : Amélie Nothomb