Master Professionnel Métiers du Livre et de l'édition

MOONLIGHT (Barry Jenkins, sortie le 1er février 2017)

 

 

    

 

     Moonlight s’ouvre sur la fuite de Chiron, un enfant noir qu’un groupe de jeunes caïds prend pour cible. Alors qu’il a trouvé refuge dans un appartement abandonné, Juan, un dealer de crack cubain, lui vient en aide. Ce dernier, pendant quelques temps, cherche à le tenir éloigné de Liberty City, quartier défavorisé de Miami où il vit seul avec une mère droguée. Lorsqu’il est chez Juan et Teresa, sa compagne, Chiron trouve l’affection que sa mère est incapable de lui donner. Mais à l’adolescence, le quotidien du héros se dégrade encore : solitaire, renfermé sur lui-même, il est sans cesse provoqué par un groupe de garçons pour lesquels battre son prochain revient à affirmer sa virilité. À la maison, la situation devient intenable pour Chiron. Sa mère, prise dans la spirale de la drogue, le délaisse définitivement. Son protecteur, Juan, est mort ; plus personne n’est là pour lui répéter qu’il peut encore changer de vie et faire le choix d’échapper à la rue. Un jour, un des caïds du lycée demande à Kevin, l’ami de Chiron auquel il est lié par des sentiments plus profonds, de le frapper. C’en est trop. Dès lors, Chiron cède à l’appel de la violence. Le lendemain, il entre dans une salle de classe et frappe Terrel, son bourreau de toujours, armé d’une chaise. Dix ans plus tard, on retrouve le héros métamorphosé. Celui qui était le souffre-douleur de ses camarades, à Liberty City, est devenu un dealer au physique impressionnant. À Atlanta, depuis sa sortie de prison, il règne en maître sur un quartier où il se fait appeler Black. Mais un coup de téléphone de sa mère, qui reprend sa vie en main, puis un autre de Kevin, qu’il n’a pas revu depuis l’adolescence, font ressurgir la fragilité de Chiron. Va-t-il, cette fois, céder à l’appel de l’amour ?

 

     Si Moonlight évoque la violence des ghettos américains, l’émotion l’emporte. Barry Jenkins traite en toute sensibilité un sujet tabou : l’homosexualité au sein de la communauté noire. Il nous donne à voir un homme qui se cherche ; car comment affirmer sa différence dans un milieu tel que celui dont est issu Chiron ?

 

     Moonlight, un film réalisé par Barry Jenkins, avec Trevante Rhodes, Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Mahershala Ali, Janelle Monae, Naomie Harris, André Holland...

Oscar du meilleur film en 2017.

À voir du 1er mars au 11 avril à l’Utopia de Montpellier.



 

Laura Molina Master Métiers du livre et de l'édition

 


  
 

Vous êtes ici : Accueil Vie Culturelle Projet reportage culturel Articles 2016/2017 MOONLIGHT (Barry Jenkins, sortie le 1er février 2017)